En quoi les pertes de sens au travail peuvent nuire à l’existence voire à la santé ?








anticiper le trop-plein de non-sens au travail...















prévenir le burn out, en quoi est-ce nécessaire ?
Le travail prend une place centrale dans la vie des occidentaux, autant du fait du temps consacré que du fait de l’investissement mental. On l’abhorre quand on en a trop, on l’adore quand on le perd : le travail contribue autant à notre équilibre - en favorisant notre épanouissement - qu’à notre déséquilibre - si on le laisse nous submerger. Trouver par soi et pour soi le juste équilibre entre vie professionnelle et vie extraprofessionnelle, voilà l’enjeu d’une vie pleine de sens !


Une vie trop pleine de non-sens est angoissante et peut conduire à la dépression. Il en est de même au travail ; ne pas trouver le sens de son travail ou le perdre peut engendrer du mal-être, voire des troubles et pathologies psychiques graves. Trouver par soi et pour soi le sens de son travail est fondamental pour garantir son équilibre individuel.
Cela nécessite tout un travail sur le sens, ou plutôt sur les sens : orientations, signification, finalité existentielle. Identifier des orientations adéquates (projet professionnel) évite d’être désorienté professionnellement ; comprendre les différents niveaux de signification déjoue les contresens et les injonctions paradoxales au travail ;trouver une finalité existentielle dans son job facilite la concrétisation de son idéal de soi et atténue les conflits de valeurs.


Le burn out est souvent confondu avec surcharge de travail ou surmenage. Mais c’est bien autre chose : il se définit scientifiquement comme un « état d’épuisement physique, émotionnel et mental résultant d’une exposition à des situations de travail émotionnellement exigeantes ». Le burn out n’arrive pas qu’aux autres : tous les travailleurs sont potentiellement menacés, d’autant plus quand ils aiment le travail ou qu’il est très central dans leur vie.
se prémunir du burn out via un accompagnement approprié Dans un environnement où la pression économique est devenue la règle, il peut être utile de se prémunir du burn out en évaluant son état avec un diagnostic scientifiquement construit, puis en fonction de l’évaluation, de conduire un travail sur soi approprié, accompagné par un psychologue : selon les cas, psychologue du travail en préventif, psychologue clinicien en curatif.